Concorde British Airways G-BOAC Landor Livery, meyal 1/200th

Gemini Jets

Le Concorde est un avion de ligne supersonique construit par l'association de Sud-Aviation (devenue par la suite aerospatiale) et de la British Aircraft Corporation (devenue ensuite British Aerospace). La vitesse de croisière du Concorde est de Mach 2,02 à une altitude variant de 16 000 à 18 000 mètres. Il est doté d'une aile delta modifiée et de moteurs à postcombustion développés d'abord pour le bombardier britannique Avro Vulcan5. Il est aussi le premier avion civil à être équipé de commandes de vol électriques analogiques. Les vols commerciaux ont commencé en 1976 et se sont terminés 27 ans plus tard, en 2003. La forte consommation de carburant de l'appareil a rendu non rentable son exploitation. Confiné à des liaisons transatlantiques et exploité par deux compagnies seulement, l'appareil ne fut produit qu'en 20 exemplaires (dont 6 non commerciaux) et fut un échec commercial. Il a été le moteur d'importants développements technologiques et stratégiques, et a eu un fort impact culturel.

Commandes et vols de démonstration

 

En l’absence de toute étude de marché, le consortium estime un montant de commandes de plus de cent avions, passé par les principales compagnies aériennes de l’époque. Cinq appareils sont commandés par British Airways le 5 avril 1972, qui devient le premier client de l'avion. Le 2 juin 1972, le second prototype 002 fait des démonstrations au Moyen-Orient et en Extrême-Orient. Celles-ci amènent un nombre important de commandes pour l’avion, puisque 74 commandes ou options sont prévues par seize compagnies aériennes, dont huit nord-américaines.   Cependant, à partir de 1973 une combinaison de facteurs cause l'annulation de la presque totalité des commandes en option. Parmi ceux-ci, il est possible de citer principalement le premier choc pétrolier, les difficultés financières des compagnies aériennes, l'absence de soutien du projet en Amérique du Nord, l’accident au salon du Bourget du concurrent direct soviétique Tupolev Tu-144 et les problèmes environnementaux comme le bruit du passage supersonique. Finalement, Air France et British Airways restent les seuls acquéreurs.

Les États-Unis lancent leur propre projet de transporteur supersonique en 1963. Deux conceptions s'affrontent à l’origine : le Lockheed L-2000 qui ressemble au Concorde et le Boeing 2707, projet techniquement plus audacieux avec une cellule en titane et une voilure à géométrie variable. C'est Boeing qui est retenu en 1966 par le Congrès américain. Plus rapide que le Concorde, le « 2707 » doit transporter 300 passagers à une vitesse proche de Mach 2.7. Cependant, face à de grandes difficultés techniques et de fortes oppositions politiques et environnementales, le projet est annulé cinq ans plus tard. À la suite de cette décision, l'Administration Fédérale Aéronautique (FAA) interdit le survol du territoire américain à vitesse supersonique pour les avions civils, ce qui contribue à l'annulation des commandes de Concorde par les compagnies nord-américaines.

Les deux compagnies aériennes européennes commencent les vols de démonstration et d’essais vers diverses destinations à partir de 1974. Le Concorde reçoit son certificat de navigabilité le 10 octobre de l'année suivante. Toulouse, en France, et Filton, au Royaume-Uni, sont les deux seuls centres de production des appareils.

Les premiers associés, BAC (qui devint BAE Systems) et aerospatiale (qui devint EADS), sont les copropriétaires de Concorde. La responsabilité se voit transférée à Airbus lorsque l’entreprise qui regroupe BAE Systems et EADS est fondée.

 
 
En stock
 
99.00 €
 
 
Datasheet
BrandGemini Jets
RegistrationG-BOAC
Landing gearOui amovible / Yes removable
StandOui / Yes
Lenght30.83
Width / Wingspan12.80
Height6.10 (hors socle / without stand)
Supplier´s referenceGJ2BAW699
Code18474
CategoryAviation commerciale
Airline / OperatorBritish Airways
ManufacturerSud Aviation
VersionConcorde
Scale1/200
MaterialMétal